POURQUOI LES CERISIERS JAPONAIS SONT SI POPULAIRES ?

POURQUOI LES CERISIERS JAPONAIS SONT SI POPULAIRES ?

Les cerisiers japonais, aussi appelés sakura sont des arbres connus à travers le monde entier et poussent depuis quelques années sur tous les continents de notre planète. En quelques années, leur popularité est devenu tellement importante que les européens commencent à faire des jardins zen ou encore des coins bien-être dans leur jardin en y faisant pousser des cerisiers japonais.

Voyons à travers cet article, les X raisons qui font que le sakura est devenu si populaire.

La beauté du cerisier japonais

La première raison de la popularité du cerisier japonais est tout simplement son esthétisme et sa beauté. A l'inverse de la plupart des arbres, le sakura connaît une floraison très abondante et n’a plus ses feuilles vertes durant la floraison. Il existe plusieurs espèces de cerisiers du japon et leurs fleurs sont toujours dans les tons roses plus ou moins clairs pour aller jusqu’au blanc.

Dès la fin de l’hiver, ces cerisiers commencent à avoir des fleurs et c’est très rapidement des milliers de fleurs que va porter l’arbre pour devenir intégralement rose. C’est pour cette raison qu’il est très souvent utilisé comme arbre d’ornement et pas forcément comme arbre fruitier, bien qu’on puisse en récolter des cerises au printemps.

sakura-au-soleil

Leur beauté est si populaire qu’on en voit de plus en plus dans les jardins et sur les balcons des appartements des citadins. Certains préfère simplement acheter un tableau avec un cerisier japonais pour l’ajouter à sa décoration d’intérieur plutôt que d’en faire pousser un vrai.

Les propriétaires des cerisiers japonais en ont rarement un seul, ils préfèrent souvent en mettre plusieurs afin d’avoir un spectacle encore plus beau quand vient la saison des fleurs.

Le calme et la zénitude du sakura

Le sakura est un arbre magnifique qui plait beaucoup pour sa beauté, mais c’est également un arbre qui inspire au calme et à la zénitude.

Le Japon est un pays ou la culture tient énormément compte du bien-être intérieur et de son amélioration continue. Et ceci passe par le fait d’avoir un environnement sain dans lequel il est possible de retrouver du calme et de la paix intérieur.

Une fois cet environnement calme fait, il est alors possible de se concentrer ou encore de méditer afin de s’améliorer. Les japonais passe quotidiennement un lapse de temps au calme, avec eux mêmes afin de se ressourcer intérieurement.

Pour se faire un environnement propice au calme, il faut qu’il soit composé d’images apaisantes, naturelles et visuellement belle. Planter des cerisiers japonais prend alors tout son sens car cet arbre remplis toutes les conditions pour faire un jardin japonais, calme et relaxant où l’on s’y sent bien comme les jardins que l’on retrouve à Tokyo.

Sa facilité d'entretien

Tout le monde n’a pas la main verte et ne peut donc pas entretenir facilement un jardin ou même un arbre, ceci que ce soit par manque d’expérience ou de temps.

fleur-de-cerisier-japonais

Et c’est aussi pour cette raison que le sakura est devenu populaire. C’est un bel arbre que l’on peut mettre dans un jardin pour le laisser pousser et atteindre des grandes tailles, mais c’est aussi un arbre que l’on peut laisser dans un pot pour le mettre sur sa terrasse, dans un coin zen d’intérieur ou encore sur un petit balcon.

Il ne nécessite aucun entretien, et ne nécessite pas d’être arrosé s’il est laissé en extérieur. Il peut être taillé si on souhaite le garder petit, mais comme il ne grandit pas vite, une petite taille tous les 2 ans suffira amplement.

C’est également un arbre qui résiste très bien au froid et qui peut donc tout à fait tester dehors lors du froid hivernal.

Les cerisiers japonais présentent donc de nombreux avantages: ils sont beaux et dépaysant, ont une période de floraison longue, permettent de se faire des coins zen et calmes pour évacuer le stress du quotidien et sont faciles à entretenir. Les européens l’ont bien compris et c’est pour ces raisons que le sakura est devenu si populaire et que l’on peut en voir de plus en plus chez nous.