Livraison offerte en France métropolitaine

TOP 20 DES PLUS BEAUX JARDINS JAPONAIS À TOKYO

top-20-jardins-tokyo

Lorsqu’on se rend pour le première fois dans le capitale nippone, les jardins sont un incontournable que l’on se doit d’aller visiter. Ces espaces publics vous permettront de vous plonger au sein de la culture japonais dans une atmosphère relaxante, le tout en appréciant la beauté des sakuras et même en pique-niquant entre amis si vous le souhaitez ! Les jardins japonais sont également souvent accompagnés de ruisseaux/étangs ainsi que de sanctuaires shintoïstes. Vous trouverez donc à Tokyo certain des plus beaux jardins japonais et en voici 20 que vous pourrez visiter, et ce, toutes les saisons de l’année. 🎋

Les plus beaux jardins japonais au printemps (période des cerisiers)

Le jardin impérial de Shinjuku

jardin-imperial-de-shinjuku

Le jardin impériale de Shinjuku est l’un des plus grands (58 hectares) et des plus réputés de Tokyo, il se divise en trois styles de jardins différents, français, anglais et japonais. Avec ses plus de 1500 cerisiers c’est une destination de choix pour pouvoir apprécier la saison du hanami et toute la beauté des sakuras japonais. Attention cependant, si vous décidez de vous y rendre sachez que d’autres auront certainement eu la même idée que vous car chaque année le jardin impérial de Shinjuku reçoit une foule énorme de visiteurs. Vous trouverez également dans ce jardin une serre remplie de plantes tropicales ainsi qu’une maison de thé qui se nomme Rakuutei qui vous permettra d’assister à une cérémonie du thé. Finalement, prévoyez assez de temps pour visiter ce jardin car il est tellement grand qu’il est facile d’y passer la journée entière.

Les jardin du temple Denpoin

jardin-du-temple-denpoin

Au sein même d’Asakusa, ce petit jardin caché est à l’image des peintures traditionnelles chinoises. On y trouve un magnifique étang de lotus, une petite cascade et naturellement des cerisiers. Vous pourrez d’ailleurs en profiter pour prendre des belles photos de la Pagode Goju-no-to et de la Tokyo Skytree. Néanmoins, ce jardin n’est pas ouvert au public toute l’année donc si vous aviez prévu de vous y rendre prenez soin de vous renseigner en amont sur ses dates d’ouvertures.

Musée national de Tokyo

jardin-du-musee-national-de-tokyo

Il faudra vous rendre au nord du musée national de Tokyo pour accéder à son jardin, cependant ce dernier n’est ouvert que quelques semaines par an en avril et en novembre afin de ne l’exposer que lorsque ses sakuras sont en fleur ainsi qu’à la tombée des feuilles en automne. Il compte plus de dix espèces de sakuras différentes ce qui en fait une destination de choix lors de la période du hanami. Il comprend également six salons de thé qui peuvent être louées pour des cérémonies. 

Le jardin de Chinzan-so

jardin-de-chinzan-so

Le jardin de cet hôtel vieux de 700 ans est étroitement liés au maître de haïku Matsuo Basho ainsi qu’au premier ministre Aritomo. Il compte parmi les jardins les plus populaires de Tokyo et ce n’est pas un hasard, il comprend en effet tous les éléments nécessaire à un jardin japonais traditionnel. Vous y trouverez également des sanctuaires shintoïstes avec leurs portes Torii, d’anciennes statues shintoïstes mais également des jeux d’eau ce qui rend l’ambiance de ce jardin unique en son genre. Naturellement, pour profiter pleinement de ce jardin la meilleur période reste celle de hanami. 

Le jardin de Rikugi-en

jardin-de-rikugien

Le jardin de Rikugi-en, également appelé le “jardin des six poèmes”, est inspiré du court poème traditionnel Waka. Il a été aménagé au XVII ème siècle en 1695 et est par ailleurs considéré par beaucoup comme le plus beau jardin japonais de Tokyo. On peut facilement y fouler ses nombreux sentiers sans s’y perdre puisque chacun nous ramène en son point central qu’est l’étang ainsi que la colline qui sert de point de vue. Le parc prolonge ses heures d’ouverture au printemps et en automne pour pouvoir apprécier de nuit son atmosphère zen et son cadre reposant. Il est également considéré comme un des meilleurs lieux pour pouvoir y regarder les sakuras en fleurs, les meilleurs points de vues étant au bord du pont Togetsukyo et autour de la maison de thé Tsutsuji no Chaya.

Les plus beaux jardins japonais en été

Le musée Nezu

jardin-musee-de-nezu

Le musée Nezu est un lieu plutôt attractif pour tous les férus d’art car il propose des œuvres en constante évolution comprenant divers types d’arts traditionnels japonais. Cependant, s’il y a une chose qui ne change pas, ce sont bien ses jardins. Vous pourrez y accéder après avoir apprécier les œuvres du musée, vous n’aurez qu’à vous laisser guider par le chemin du jardin et apprécier son paysage luxuriant et ses statues bouddhistes. Selon la tradition, il porte chance d’y laisser une pièce. Pour conclure, ce jardin est un excellent moyen d’y découvrir l’histoire de l’art japonais tout en contemplant la beauté des jardins traditionnels japonais.

Le jardin de Mukōjima-Hyakkaen

jardin-de-mukojima-hyakkaen

Inspiré de la littérature japonaise et chinoise, le jardin de Mukōjima-Hyakkaen comprend plus d’une centaine de fleurs différentes ce qui permet d’en profiter toutes les saisons de l’année. Cependant, l’été reste la plus propice pour admirer son paysage efflorescent. Ce jardin date de plus d’un siècle et ce qui le rend si unique c’est que bien qu’il soit en plein cœur de Tokyo, une fois qu’on se trouve en son centre on se sent comme en pleine nature. Il possède également une structure appelé le tunnel du trèfle qui est une ossature en bambou recouverte de feuilles vertes, un incontournable dans ce jardin. Finalement, bien que l’été reste la meilleur saison pour visiter ce jardin, vous trouverez au printemps plus de 360 pruniers en fleurs ce qui n’est pas peu élégant à admirer non plus !

Le jardin de Tonogayato

jardin-de-tonogayato

Aménager il y a plus d’un siècle, le jardin de Tonogayato se situe à Kokobunji. Il est particulièrement réputé pour ses terrains légèrement abrupts, mais c’est justement ce qui fait la beauté de ce jardin. Il possède également une magnifique végétation luxuriante qui pousse de façon sauvage sur les pentes raides qui se trouve autour de l’étang central du jardin. On trouve également dans l’étang de petits poissons rouges mais aussi une maison de thé pour profiter de façon calme de l’atmosphère zen de ce jardin. 

Le jardin Kyū-Furukawa

jardin-de-kyu-furukawa

Si ce jardin est particulièrement beau en été, c’est surtout en raison de la floraison de ses nombreuses roses, pivoines et azalées qui le compose. Néanmoins, il est également splendide durant la période de hanami car, comme tout jardins japonais traditionnels, il possède également des sakuras. Cependant, le printemps et l’été ne sont pas les seules périodes où vous pourrez apprécier la beauté de ce jardin. Il possède en effet un étang, un bassin, une cascade et une noble villa bordée par de nombreux érables qui eux n’ont pas besoin d’attendre la période de hanami ni les chaleurs d’été pour se montrer sous leur plus belle forme. 

Le jardin Kyu-Yasuda

jardin-de-kyu-yasuda

Construit à l’origine comme un jardin de daimyo (jardin appartenant à de puissants seigneurs utilisés pour des réceptions), la jardin Kyu-Yasuda date de la période d’Edo (1603-1868). Il borde le parc Yokoamicho et vous pourrez donc y prolonger votre promenade en le visitant lui et le mémorial en hommage aux victimes du tremblement de terre de Kanto et aux bombardements de Tokyo. Vous trouverez à l’intérieur du Kyu-Yasuda un magnifique point de vue sur le pont rouge du jardin ainsi que sur ses fleurs efflorescentes en été. Un festival de lanternes a également lieu au mois d’août, le Noryo-no-yube, où vous pourrez y apprécier la musique jouée ainsi qu’y déguster du thé. Idéal pour apprécier pleinement l’atmosphère reposante de ce jardin.

Le jardin de Shin-Edogawa

jardin-de-shin-edogawa

Le nom de ce jardin lui vient de la rivière Kanda de Tokyo qui était autrefois appelée Edogawa. Il eu par ailleurs des liens avec le clan de samouraïs Hosokawa lors de la période d’Edo. On retrouve dans ce jardin de magnifiques points d’eau, des clôtures en bambou et des lanternes de pierres qui sont également un élément iconique des jardins traditionnels japonais. Le jardin est fermé la nuit mais cependant l’entrée y est gratuite et il serait donc dommage de se priver d’aller le visiter.

Les plus beaux jardins japonais en automne

Le jardin Koishikawa Kōraku-en

jardin-de-koishikawa-koraku-en

Le jardin Koishikawa Kōraku-en est un des plus vieux de Tokyo. Il fut aménagé durant la période d’Edo (1603-1868) et on y retrouve des paysages traditionnels japonais, mais également chinois avec des sentiers à explorer partout à travers le parc. Il est particulièrement resplendissant en automne car les érables qui le compose créés un reflet d’une couleur rouge et orange sur les trois étangs du jardin. On retrouve également au sud-est du parc un magnifique tapis jaune de ginkgo fleurissant lui aussi pendant la période automnale.

Le jardin de Happo-en

jardin-de-happo-en

Construit au XVII ème siècle, la jardin de Happo-en se caractérise par ses bonsaïs centenaires et ses carpes koïs qui vivent dans son étang. C’est un petit coin de paradis naturel à Tokyo et il est également populaire pour servir de lieu de mariage, déjà plus de 2000 ont eu lieu. On y trouve des sakuras, mais aussi des érable qui donne une atmosphère assez unique au jardin en automne. Un restaurant japonais traditionnel s’y trouve également ainsi qu’un salon de thé et de nombreux endroits permettent de s’asseoir pour profiter pleinement de l’ambiance de ce parc.

Le jardin Hama-Rikyū

jardin-de-hamarikyu

Il fut un temps où ce parc servait de résidence à un seigneur féodal ainsi que de lieu de chasse pour y chasser des canards. Il fut également bombardé mais cependant ses maisons de thé ont elles survécu. On trouve dans ce jardin trois étangs dont le niveau d’eau change en fonction des marées ainsi qu’une vue magnifique lorsque les érables se trouvent en fleurs. Une maison de thé nommée Nakajima no Ochaya se situe sur une île au milieu de l’étang principal du jardin, le Shioiri-no-ike, à laquelle vous pourrez accéder via un pont. Tout cela donne à ce jardin une ambiance presque féérique qui vaut largement le détour si vous en avez l’occasion.

Le jardin Mejiro

jardin-de-mejiro

Bien que le jardin Mejiro soit relativement caché à Ikebukuro, c’est un lieu de choix pour admirer les jardins japonais de nuit puisqu’il ferme bien plus tard que ses pairs, à 21h. Des éclairages nocturnes y sont mêmes installés ce qui permet d’échapper en fin de journée à l’agitation de la ville en prenant le temps d’admirer le paysage luxuriant qu’il a à nous offrir. On trouve dans ce jardin un étang ainsi qu’une chute d’eau, mais également comme dans beaucoup d’autres jardins japonais une maison de thé et des sanctuaires shintoïstes. 

Le jardins est du Palais Impérial

jardin-est-du-palais-imperial-japonais

Bien que l’on puisse admirer de l’extérieur les fondations du donjon et ses portes d’entrées, le jardin est le seul lieu ouvert au public auquel nous pouvons accéder. Nous y trouvons dans le cercle secondaire de la zone de défense un petit jardin japonais traditionnel accompagné d’un étang et d’un pont, ce qui est idéal pour y faire une promenade et y apprécier l’atmosphère zen du site. Cependant, il ne compte pas beaucoup d’arbre et par conséquent il peut être assez étouffant de s’y rendre en été. Le musée des Collections Impériales se situe par ailleurs juste à côté et il peut être une bonne destination pour continuer la balade. Vous y trouverez une collection de plus de 9500 pièces d’art appartenant toutes à la famille impériale.

Les plus beaux jardins japonais en hiver

Le jardin de Kiyosumi

jardin-de-kiyosumi

Le jardin de Kiyosumi est particulièrement réputé pour ses nombreuses pierres qui lui viennent de tout le Japon. Elles servent à créer un chemin sur l’eau et c’est justement ce qui rend ce jardin si unique. Avec un peu de chance vous pourrez même avoir la chance d'apercevoir des poissons et des tortues nager dans ses étangs. Le parc est composé de trois îles majeures et on trouve même sur l’une d’entre elle un restaurant qui permet de profiter pleinement du cadre paradisiaque du jardin. Pour les adeptes de thé une maison de thé y est également présente et elle offre par ailleurs une très belle vue sur l’ensemble du jardin et ses étangs. Si ce jardin est particulièrement beau à visiter en hiver c’est parce qu’il possède de nombreux arbres à feuilles persistantes et que l’étang se givre, offrant ainsi une vue magnifique à l’effigie des plus beaux jardins de Tokyo.

Le jardin de Kyū Shiba Rikyū

jardin-de-kyu-shiba-rikyu

Construit sur la baie de Tokyo, le jardin de Kyū Shiba Rikyū offre une vue imprenable sur l’étang Sensui qui est inspiré du lac occidental de Hangzhou situé en Chine. On retrouve deux petites îles à visiter au cœur de l’étang, nommée Ukishima pour la plus petite et Nakajima pour la plus grande. Vous trouverez par ailleurs une magnifique vue sur l’ensemble du jardin sur la colline Oyama qui est le point culminant du site. Alors que des cerisiers s’occuperont de la beauté de ce jardin au printemps, les abricotiers le feront en hiver et les iris en été.

Le jardins de l’hôtel New Otani

jardin-de-l-hotel-new-otani

Vieux de plus de 400 ans et s’étalant sur plus de quatre hectares, le jardin de l’hôtel de luxe New Otani se trouve en son centre, mais il est néanmoins possible de le visiter sans en être résident. Vous y trouverez une très grande chute d’eau ainsi qu’un beau pont traditionnel en arche. L’étang compte ailleurs plus de 300 carpes et le restaurant qui borde le jardin vous offrira une vue magique sur l’ensemble du site.

Le jardin du dôme de la serre tropicale de Yumenoshima

jardin-du-dome-de-la-serre-tropicale-de-yumenoshima

Plus moderne que les jardins présentés précédemment, le jardin du dôme de la serre tropicale de Yumenoshima est un spectacle de plus de 1000 plantes tropicales rassemblées dans une serre géante composée de trois dômes. On y trouve des plantes bien plus atypiques que les cerisiers et les érables présents dans les jardins japonais traditionnels en extérieur. De plus, un chemin y est aménagé de manière à profiter pleinement de la flore qu’à à offrir le site qui propose en outre un restaurant, un café, une salle d’exposition et un théâtre.

Précédent Suivant