Livraison offerte en France métropolitaine

MINAMOTO NO YOSHITSUNE, LE PLUS GRAND SAMOURAÏ

minamoto-no-yoshitsune

Bien que le Japon possède une culture traditionnelle très riche, les samouraïs sont un de ses aspects qui fascine tout particulièrement les étrangers. Réputés pour être d’excellents guerriers au sabre, ils étaient également très estimés par le peuple durant le Japon féodal. Il existe aujourd’hui certains de ces samouraïs qui ont particulièrement marqués l’histoire pour avoir remportés d’importantes campagnes de guerres et pour avoir accumulés de nombreux faits d’armes. Tout cela dans l’unique but de servir leur pays et leur famille. Nous allons aujourd’hui parler de l’un de ces célèbres samouraïs qui n’est autre que le samouraï le plus réputé dans toute l’histoire du Japon féodal : Minamoto no Yoshitsune.

Qui est Minamoto no Yoshitsune ?

Né en 1159, Minamoto no Yoshitsune était un noble et un et un commandant militaire du clan Minamoto (un des quatre grands clans samouraïs) de l’époque de Heian (794-1185) jusqu’au début de la période Kamakura (1185-1333). Il était le neuvième fils de Minamoto no Yoshitomo (1123-1160) qui était lui même partisan d’un autre clan samouraï, les Taira, pendant la perturbation de Hogen en 1156. Cependant, ce parti pris coûtera la mort de son père (le grand père de Yoshitsune).

Yoshimoto tenta alors de s’opposer trois ans plus tard au clan Taira désormais rival mais il échoua et sera assassiné. Seul trois de ses fils seront épargnés. Minamoto no Yoritomo, le fils aîné, survivra grâce à la demande de sa tante Kiyomori et sera envoyé à Izu sous le contrôle du clan Hōjō pour reprendre la tête des Minamoto. Son demi-frère Minamoto no Noriyori sera quant à lui exilé et Minamoto, le futur samouraï légendaire, sera lui envoyer dans un monastère afin d’y devenir apprenti alors qu'il n'était encore qu'un enfant.

tableau-japonais-samourai-noir-et-blanc-5-pieces
Tableau Japonais
Samouraï Noir et Blanc (5 pièces)
À partir de €29,90
Voir

Minamoto no Yoshitsune sera finalement transféré à Mutsu à l’âge de 11 ans où le gouverneur de la province, Fujiwara Hidehira, lui fournira un abri et de quoi manger. Il existe très peu d’informations quant à l’enfance de Minamoto no Yoshitsune mais ce qui est sûr c’est que cet enfant qui est né en voyant ses frères et son père se faire exécuter grandira avec une profonde haine dans le sang pour le clan Taira.

L’affrontement entre Minamoto no Yoshitsune et Minamoto no Yoshinaka

Au mois de mai en l’année 1180 le fils de l’empereur du Japon de l'époque Go-Shirakawa, Mochihito, incitera les clans Taira et Minamoto à entrer en guerre et publiera même cela de façon publique pour pousser le clan Minamoto à agir. Il déclenchera ainsi la guerre civile de Genpei qui durera jusqu’en 1185. Il sera cependant tué un mois plus tard en juin et un des chefs des armées Minamoto, Minamoto no Yorimasa, se suicidera par seppuku après s’être prit une flèche lors de la bataille d’Uji pour ne pas se faire capturer par l’ennemis. C’est par ailleurs un des premiers seppuku des l’histoire des samouraïs que l’on connaît à ce jour. Minamoto no Yoritomo lèvera finalement une armée dans la région de Kanto pour aller combattre les Taira. 

guerre-de-genpei

C’est alors que Minamoto no Yoshitsune va entrer en scène en retrouvant son frère Minamoto no Yoritomo. Après plus de vingts ans de séparation, ils s’allieront ensemble pour vaincre le clan Taira. Alors que le cousin de Yoshitsune et Yoritomo, Minamoto no Yoshinaka, fera pencher la balance dans leur clan en gagnant la bataille de Kurikara contre le clan Taira le 2 juin 1183. Il en profitera pour demander la place d’héritier du clan Minamoto de Yoritomo. Yoritomo ne pouvant tolérer cela il refusa sa requête et ce point de contact marqua le début des hostilités entre ces deux samouraïs.

Sous prétexte de mauvaise conduite des troupes de Yoshinaka, Yoshitsune sera envoyé par son frère Yoritomo avec son autre frère Noriyori pour le combattre et le tuer. Yoshinaka prit cependant soin de placer des troupes sur le fleuve Uji qui le séparait de ses cousins désormais ennemis Yoshitsune et Noriyori afin de bloquer les deux points d’accès à la région, à savoir le pont d’Uji et le pont de Seta, ce qui força par conséquent les troupes de Yoshitsune à se scinder en deux. 

Alors que Yoshitsune se dirigea vers le pont d’Uji avec la moitié des troupes, son frère Noriyori prit le commandement de l’autre moitié de leur armée et se dirigea en direction du pont de Seta. L'affrontement fut bref et intense et se conclut par une écrasante victoire pour les frères Yoshitsune et Noriyori. Ils purent ainsi traverser les ponts d’Uji et de Seta. Yoshinaka tenta alors de fuir avec les quelques peu de soldats qui lui restait ainsi que la seule femme samouraï que nous connaissons à ce jour, Tomoe Gozen. Tentative d'évasion qui sera un échec et il finira par se donner la mort par seppuku.

La bataille finale entre les Minamoto et les Taira

La victoire des frères Minamoto sur Yoshinaka leur fît gagner le soutien de l’empereur Go-Shirakawa qui leur donna un mandat pour pouvoir continuer la guerre contre le clan Taira. Yoshitsune ainsi que son frère Noriyori partirent alors au devant des provinces occidentales afin de prendre une position stratégique nommé Settsu qui leur donnera plus tard accès à la mer intérieure de Seto.

minamoto-contre-taira

C’est donc ce qu’ils firent et ils continuèrent leur conquête afin de prendre possession de l’avant poste des Taira situé à Ichi no Tani, cette place constituait une fortification de choix car il possédait une forte inclinaison à l’arrière ce qui le rendait difficile à assiéger. Yoshitsune attaqua alors à l’ouest dans la région nord d’Ichi avec 10 000 hommes et son frère Noriyori attaqua lui par l’est avec plus de 50 000 hommes. Leur offensive se déroula de nuit et fût un franc succès car les hommes du clan Taira étaient pour la plupart endormis et n’étaient pas préparer à un tel siège.

Les deux frères retournèrent alors à Kyoto victorieux pour célébrer cette bataille auprès de leur clan. Néanmoins Noriyori repartira peu de temps après en direction de Kyushu afin d’y éliminer les derniers adeptes du clan Taira. Son frère Yoshitsune sera lui contraint de rester auprès de son frère aîné Yoritomo à Kyoto. Des désaccords vont alors commencer à avoir lieu entre Yoshitsune et Yoritomo car après leur victoire sur le clan Taira, Yoshitsune et Noriyori reçurent des titres honorifiques que Yoritomo viendra contester auprès de Yoshitsune. À l’inverse, il ne fît aucun objection quant aux titres accordés à Noriyori.

Ces désaccords n’empêchèrent cependant pas Yoshitsune de repartir à la guerre au mois de mars en 1185 où il fût chargé d’attaquer Yashima. Il rassembla donc de nombreux navires mais un litige éclata entre Kajiwara Kagetoki (un proche de Yoritomo) et Yoritomo de part la tempête en mer qui menaçait de couler la flotte entière de Yoshitsune. Yoshitsune parti finalement en mer avec ses navires en directement de Yashima. Une fois de plus ce sera une victoire pour le clan Minamoto qui écrasa le clan Taira avec ses nombreux navires de guerre. Yoshitsune gagna cette bataille grâce à la capture de Munemori (le fils héritier de Taira no Kiyomori) qui lui permis de prendre un avantage stratégique au cours de l'affrontement. Le clan Taira fût de la sorte vaincu définitivement et c’est en partie cette bataille qui rendit le samouraï Minamoto no Yoshitsune si célèbre. L’entièreté de la famille royale Taira sera finalement envoyée à l’eau afin qu’ils soient exécutés et ce geste sera suivi par de nombreux guerriers fidèles qui avaient jusqu’alors survécus à la bataille. Le grand frère de Yoshitsune, Yoritomo devint shogun suite à la victoire de leur clan sur les Taira.

yoshitsune-contre-taira

La dégradation des relations entre Yoshitsune et Yorimoto

La nature traîtresse des gens à cette époque pour accéder au pouvoir rendit Yoritomo méfiant, d’autant plus que son cousin Yoshinaka avait déjà convoité son poste d’héritier du clan Minamoto par le passé. Petit à petit ses relations se dégradèrent avec son frère Yoshitsune. Pour ne pas arranger les choses, Kagetoki, un proche de Yoritomo, qui était de nature rival à Yoshitsune prit soin de ne rapporter au shogun Yoritomo que les mauvaises nouvelles le concernant.

Yoshitsume fût alors refusé d’accès à Kamakura alors que son frère aîné Noriyori resta lui en dehors de tout ces querelles et de ces problèmes familiaux. Yoshitsune tenta de se défendre tant bien que mal de ces calomnies et de ces fausses accusations propagées à son sujet, mettant en avant sa loyauté envers son clan et son frère de part ses implications dans les nombreuses batailles menées contre le clan Taira. Mais le shogun n’en fit rien, hélas trompé dans sa vision des choses sous l’influence des conseils vicieux de Kagetoki. Le temps n’arrangea pas les choses, la réputation de Yoshitsume se dégrada davantage auprès de son frère aîné Yoritomo qui le considéra même à la fin comme un traître du clan Minamoto, le soupçonnant de vouloir le renverser pour accéder au titre de shogun.

La guerre fratricide entre les Minamoto

Yoritomo se mit alors en tête de tuer son frère Yoshitsune et ordonna à son frère cadet Noriyori d’aller l'affronter pour lui. Noriyori refusa cet ordre ayant combattu main dans la main à plusieurs reprises avec son frère Yoshitsune et fût par conséquent exilé de la capitale. Tosa no bo Masatoshi prendra sa place en charge des armées de Yoritomo mais sera par la suite capturé et tué par des hommes de Yoshitsune.

tableau-japonais-armee-de-samourais-5-pieces
Tableau Japonais
Armée de Samouraïs (5 pièces)
À partir de €29,90
Voir

Yoshitsune eu vent de la traque qui venait d’être lancée à sa poursuite et obtint par conséquent l’autorisation impériale de Go-Shirakawa pour entrer officiellement en guerre contre son frère. Il s’allia avec son oncle Minamoto Yukiie qui avait déjà combattu à ses cotés afin de commencer à rassembler une armée, cependant ils furent obligés de se réfugier à Kyushu car des hommes fidèles au shogun Yoritomo les suivaient à la trace. Les hommes de Yoritomo les trouvèrent finalement à Settsu et l’armée de Yoshitsune diminua de manière conséquente après une bataille les opposant. Yoshitsune fut alors contraint d’aller se cacher dans les collines du sud de Kyoto où il s’installa à Mutsu auprès de son ancien précepteur Fujiwara Hidehira, afin d’y trouver un refuge et de la nourriture.

Malheureusement Hidehira mourut peut de temps après et le testament qu’il laissa à sa mort afin de faire de Yoshitsune le gouverneur de la province fut ignoré par son fils Fujiwara Yasuhira. Cette histoire fit du bruit dans les alentours et Yoshitsune qui se retrouva alors sans armée ni pouvoir fut retrouvé par les armées de son frère Yoritomo le 13 juin 1189 alors qu’il séjournait dans l’ancienne maison de Hidehira (situé à Fujiwara) avec son ancien ami Benkei. Yoshitsune tua alors sa femme qui se trouvait à ses côtés puis se suicida par seppuku afin de ne pas être capturé et tué par les hommes de son frère.

Sa tête coupée fut alors transportée devant les foules jusqu’à Kamakura devant les yeux bien tristes des habitants qui avaient pour beaucoup d’entre eux une grande part d’affection et beaucoup d'estime pour Yoshitsune. Yoshitsune qui, malgré ce que pouvait en croire son frère, resta fidèle envers son clan Minamoto et fit preuve à plus d’une reprise de courage et de génie militaire pour venir à bout du clan qui avait assassiné son père et ses frères qu’il n’aura jamais eu la chance de connaître.

Précédent Suivant